Featured Member: (Kenna Olsen, Mount Royal University)

1 Feb 2018 7:58 AM | CSM Webmaster (Administrator)

Meet our latest Featured Medievalist: Dr. Kenna Olsen, who teaches at Mount Royal University

You’re arriving at an airport for a research trip and the border control agent asks what you do.  How do you answer?

Usually with a controlled, "I teach medieval English lit at Mount Royal University."  What sometimes follows are questions about if I also dress up in armour or watch Game of Thrones.  This scenario actually happened last year when I WAS travelling to give a paper on post-medievals who like to dress in medieval costume, and Game of Thrones; this made me smile then and still makes me smile now.

What projects are you currently working on?

My research and teaching have both pivoted a bit to thinking about medievalisms.  My project, "Emerging medievalisms," is really the hub the that binds all of my projects together.  Because of the prevalence of medievalisms in our current popular culture, I've become interested in "emergence"  and with my wonderful colleague, Ada Jaarsma who teaches philosophy at Mount Royal University, we are working on a Scholarship of Teaching and Learning project that examines “emergence” as an under-utilized yet valuable concept for SoTL, one that is useful as both theme for SoTL research and methodological commitment for scholarly teaching practices.

In my teaching, I've been creating some resources that I imagine as Open Educational Resources (OERs) in the near future.  I'm testing a few of them out now in my own History of the English Language class - this project has got me thinking much more carefully and specifically about public access to medieval manuscripts and how it can support our teaching and learning.

I'm still working on my "Medieval Material Girls" project, which seeks to investigate how women in the Middle Ages participated in their literary culture (www.medievalmaterialgirls.ca), and I'm also busy with my "Medieval Material Memory Project," which questions how the medieval English material culture was influenced by encounters with artefacts of memorialisation, such as literature, or individual responses to environmental change. 

What do you think is the best part of being a medievalist?

How happy and stimulated I feel in my life.  The colleagues! Students!  Friends!  

Why did you join the CSM? What other societies do you belong to?

I joined the CSM while I was in my very final stages of my PhD at the University of Calgary.  The CSM is very encouraging towards "junior" scholars, and my paper at our annual meeting in Saskatoon (2007) was a way for me to meet the incredible community of Canadian medievalists.

Where can we find/read some of your work?

I'm very excited that my co-authored (with Murray McGillivray, University of Calgary) paper "Teaching Pearl in its Manuscript Context" is now in print from MLA in its collection, Approaches to Teaching the Middle English Pearl (2017).  And I'll always be proud of my critical edition of Cleanness, which as part of The Cotton Nero A.x. Project can be found online at:  www.gawain-ms.ca

Any final thoughts?

None of my thoughts are ever final.

******

Vous arrivez à un aéroport pour un voyage de recherche et de l’agent de contrôle de frontière demande ce que vous faites dans la vie. Que répondez-vous ?


Habituellement, je réponds simplement, « j’enseigne la littérature médiévale à l’Université Mount Royal. » Ce qui suit parfois sont des questions sur si je porte aussi une armure ou si je regarde Game of Thrones. Ce scénario s’est réellement passé l’année dernière quand je voyageais pour presenter une recherche sur post-medievals qui aiment s’habiller en costumes médiévaux; cela m’a fait sourire alors et me fait encore sourire maintenant.

Sur quels projets travaillez-vous en ce moment ?

Mes recherches et l’enseignement ont tous deux évolué vers une réflexion sur le “médiévalisme”. Mon projet, « Emerging medievalisms, » est vraiment ce qui lie tous mes projets tous mes projets. En raison de la prévalence du médiévalisme dans notre culture populaire actuelle, je me suis intéressée au concept d’ “émergence” et avec mon mon formidable collègue, Ada Jaarsma qui enseigne la philosophie à l’Université Mount Royal, Où nous travaillons à une demande de bourse pour un projet d’enseignement et d’apprentissage, qui envisage le concept d’ « émergence » comme une notion une notion précieuse encore sous-utilisée pour l’avancement de la pédagogie dans l’enseignement supérieur. Nous l’utilisons comme thème de recherché et d’engagement méthodologique des pratiques d’enseignement universitaire.

Dans mon enseignement, j’ai créé quelques ressources qui deviendront j’espère des Ressources Éducatives Libres dans un proche avenir. Je teste quelques-unes d’entre elles en ce moment dans mon cours d’Histoire de la langue anglaise. Ce projet m’a fait penser beaucoup plus précisément à l’accès du public aux manuscrits médiévaux et comment cela peut améliorer notre enseignement et l’apprentissage.

Je travaille toujours sur mon projet « Medieval Material Girls », qui vise à étudier comment les femmes du Moyen Âge ont forge leur proper culture littéraire (www.medievalmaterialgirls.ca), et je suis aussi occupée avec mon « Medieval Memory Project, » qui interroge la manière dont la culture matérielle anglaise médiévale a été influencée par les interactions avec des artefacts de la memorialisation, tels que la littérature, ou des réponses individuelles aux changements environnementaux. 

Qu’aimez-vous le plus dans le fait d’être médiéviste ?

À quel point je me sens heureuse et stimulée dans ma vie. Les collègues ! Les étudiants ! Les amis !

Pourquoi eêtes-vous membre de la Société canadienne des médiévistes (SCM)? À quelles autres sociétés appartenez-vous ?

J’ai rejoint la SCM pendant que j’étais dans la phase finale de ma thèse de doctorat à l’Université de Calgary. La SCM encourage beaucoup ses membres “juniors” et ma présentation lors de l’Assemblée annuelle à Saskatoon (2007) était une façon pour moi de rencontrer la communauté incroyable de médiévistes canadiens.

Où pouvons nous trouver/lire certains de vos travaux ?

Je suis très heureuse que mon papier co-écrit (avec Murray McGillivray, Université de Calgary) « Teaching Pearl in its Manuscript Context » soit maintenant parue au MLA dans sa collection, Approaches to Teaching the Middle English Pearl (2017). Et je suis toujours fière de mon édition critique de Cleanness, qui, dans le cadre de The Cotton Nero A.x. Project, peut être consultée en ligne à : www.gawain-ms.ca

Une dernière réflexion?

Aucune de mes réflexions n’est définitive.

 

© 2017-18 The Society of Canadian Medievalists. Designed and Developed by Andrew Klein and Serina Patterson. All rights reserved.  Powered by Wild Apricot.

Powered by Wild Apricot Membership Software